lundi 20 avril 2015

Chronique #11 : Le Royaume de Tobin T.1, Lynn Flewelling


 LE ROYAUME DE TOBIN
T1 Les Jumeaux
(Titre original : The Bone Doll's Twin)
Note : 4/5


Auteure : Lynn Flewelling.
Porte vers l’auteure : empruntez l'escalier ...

Editeur : France Loisirs
Porte vers l’éditeur : ... ouvrez la porte ...

Illustratrice : Sandrine Gestin.
Porte vers l'illustratrice :  ... et montez dans la tour.

Genre : Fantasy.

Nombre de pages : 442.

Date de parution originale : 16 juillet 2001.

Date de parution en France : 2005.


D’autres tomes ?

En principe, "Le Royaume de Tobin" est une trilogie. Mais, pour la version française le choix a été fait de diviser chaque livre en deux, ce qui donne une série de six livres !

Couverture :

La couverture n'est pas forcément attirante, mais pas rebutante non plus. Elle est assez sombre et la femme qui se trouve dessus parait assez triste (on nous met tout de suite dans l'ambiance !). Personnellement, je me suis demandée ce qu'elle tenait tout contre son coeur. J'étais assez intriguée et, au premier coup d’œil, j'ai cru qu'il s'agissait d'un bébé. Mais, en y regardant de plus près, on constate que ce n'est pas un bambin, à moins que ce ne soit un enfant avec un visage vraiment étrange. Mais alors, qu'est-ce donc ? Et, pourquoi tient-elle cette chose comme si elle était très précieuse ? Ces réponses seront apportées par la lecture de ce premier tome et l'ensemble de la couverture vous paraîtra beaucoup plus clair.

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Quatrième de couverture :

Cette quatrième de couverture n'est pas transcendante, mais elle reste intéressante. Le décor est planté et on sait tout de suite à quoi s'attendre. Un royaume, une lignée de reines-guerrières, un usurpateur, des catastrophes dans tous les villages, un lien de causalité entre tout ça, et pour compliquer les choses on ajoute une dose généreuse de magie ! La recette est prête et vous voici plongés dans un royaume dépérissant dirigé par un roi sans pitié.


Mon avis sur l'histoire :

Même si je n'ai pas "flashé" sur ce livre, je peux dire que je l'ai apprécié. L'écriture assez soutenue, si je puis dire, change de celle des nombreux romans Young Adult que j'ai lu récemment, ce qui n'est pas pour me déplaire. L'intrigue est bien menée et l'histoire est intéressante. Et cela grâce à l'auteure (logique me direz-vous) car elle a construit son histoire de façon très poussée, ce qui nous permet de visualiser son monde, d'imaginer ses personnages et de nous évader avec eux. 

En effet, pour commencer, elle met en place une chronologie des évènements marquants du royaume que l'on découvre au fur et à mesure de notre lecture. Elle dresse aussi un calendrier en fonction des saisons, une carte du territoire, elle utilise un langage différent pour les sorcières, ... Elle donne ainsi un passé à ses personnages, elle leur invente des ancêtres, un héritage, et elle nous fait comprendre pourquoi un poids pèse sur leurs épaules. De plus, tous ces évènements vont façonner les différents protagonistes et influer sur leurs caractères. Ceci engendrera la construction de personnages complexes et réalistes. Ils ne seront pas cantonnés à un trait de caractère marquant ou à un profil stéréotypé. Au contraire, chaque individu aura des caractéristiques propres qui en feront un être unique. Et il faut dire qu'il y a une certaine diversité au niveau de ces personnages : magiciens, rois, paysans, guerriers, sorcières, ... Chacun aura son importance, et c'est un deuxième élément  important de la construction réalisée par l'auteure.

Comme je le disais, les personnages sont très travaillés. Ils ont chacun une personnalité complexe et une force de caractère qui leur donnent un rôle plus ou moins important à jouer dans toute cette histoire. Par ailleurs, certains protagonistes sont tout de suite attachants, tandis que d'autres sont méprisables. Mais il y a aussi des individus qui se trouvent entre deux, rassurez-vous ! Et l'un des intérêts de l'histoire est de montrer les différences de réactions de ces différents personnages à la suite d'un même évènement (certains semblent ne pas s'en soucier, par exemple, tandis que d'autres sont obnubilés par ce qui vient de se passer). Pour montrer cela, l'auteure alterne les points de vue de différents groupes de personnages, et elle le fait bien. En effet, on sait tout de suite qui est qui, il n'y a pas de confusion. Ceci est notamment facilité par l'utilisation de différents niveaux de langage. Les deux groupes les plus présents sont ceux de l'enfant et du magicien. Et, j'ai beaucoup aimé le fait que l'auteure parle comme si c'était Tobin lui-même qui communiquait en utilisant des termes tels que "la chambre aux joujoux" qui nous montrent bien que c'est le petit garçon qui s'exprime. Par ailleurs, cette alternance de points de vue donne un certain rythme au roman, ce qui ne permet pas de s'ennuyer. Cependant, l'auteure ne joue pas sur ces différentes voix pour créer un peu de suspens, et cela est un peu dommage (mais ce n'est qu'en y pensant après que l'on peut le regretter car ça n'entache en rien la lecture). 

Et en parlant de l'absence d'ennui, on peut dire que c'est ce qui caractérise le roman. L'envie de tourner la page et de poursuivre la lecture est toujours présente, bien que le récit ne s'illustre pas par ses scènes d'action. Il est ponctué par de petits évènements qui revêtent une certaine importance, notamment pour la vie des personnages, leur évolution, ou encore leur psychologie, et cela est amplement suffisant. Ainsi, le cadre est posé et l'aventure démarre tranquillement. De plus, cela permet de nous indiquer les différentes relations qui unissent les personnages et qui risquent d'être importantes pour la suite de l'histoire ! 

Enfin, l'auteure crée un monde sur le modèle féodal qui sied tant aux récits de fantasy. La carte présente en début d'ouvrage permet notamment de se représenter la situation géographique des différents personnages et l'espace qu'il y a entre eux. Il n'y a rien de bien extraordinaire à notifier sur les décors puisque ce sont des villages, châteaux, maisons et autres constructions basiques que l'on retrouve dans tous les livres de ce genre. Mais, ce n'est pas là une critique. 

En conclusion, ce livre n'aura pas été un coup de coeur pour moi, mais je l'ai quand même beaucoup apprécié !  En effet, les coups de coeur sont rares, mais les bonnes lectures restent nombreuses. Alors je vous souhaite de bonnes lectures !


7 commentaires :

  1. Cela donne vraiment envie. j'aime bien les œuvres travaillée avec pleins de détails... cela permet de mieux s'approprier l'univers et être transporté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça pourrait te plaire !

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup le style féodal en général ! Je voulais commencer un roman de Serge Brussolo qui se passe au Moyen-âge, avec des chevaliers et un écuyer qui enquête sur un cannibale... Mais je l'ai oublié chez ma mère haha.
    Sinon les Royaumes de Tobin ont l'air chouette, merci de nous faire partager tes reviews, c'est vraiment sympa quand on ne sait pas quoi commencer comme nouveau livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, les histoires qui prennent place dans ce type de décor sont assez sympas en général ^^ Oh, je ne connais pas, il faut que je me renseigne ! C'est dommage ça x) Tu y retourne bientôt ?
      C'est vraiment un livre sympa ! Je te le conseille ^^

      Supprimer
  3. J'hesitais à le lire de peur de me retrouver avec un livre trop ado, ét pas assez "poussé" niveau style, personnafe! Du coup ra critique me donne assez envie! Ca me rappelle un peu l'assassin royal de Robin Hobb

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, le style est plus poussé que du Young Adult donc ça devrait te plaire. C'est une amie qui me les a prêté et je dois dire que c'était une super bonne découverte !
      Je ne connais pas ! Il faut que je regarde ce que c'est ! ^^

      Supprimer
    2. ça a l'air super intéressant ! Encore un livre de plus dans ma wish-list ! x)

      Supprimer