lundi 12 septembre 2016

Chronique #79 : Terminues Belz, Emmanuel Grand

TERMINUS BELZ
Note : 3/5


Auteur : Emmanuel Grand.
Porte vers l’auteur : ouvrez le portail.

Editeur : Points.
Porte vers l’éditeur : gravissez les marches.

Photographe : Angie Rea.
Porte vers le photographe : sonnez à la porte.

Genre : Policier.

Nombre de pages : 394.

Date de parution originale : 20 janvier 2014.

Date de parution en France : 20 janvier 2014.

D’autres tomes ?

Non, il s'agit d'un one-shot.

Couverture :

La couverture est très bien car on devine sans peine l'aspect un peu sombre qu'aura le livre. De plus, l'ancre ensanglantée correspond parfaitement à l'histoire puisqu'elle se passe sur une île de pêcheurs !

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Quatrième de couverture :

La quatrième de couverture nous met tout de suite dans l'ambiance : on sait qu'il va y avoir une sorte de compte à rebours et que le personnage principal devra agir rapidement pour sauver sa peau !


Mon avis sur l'histoire :

Je suis plutôt mitigée concernant ce roman. J'ai trouvé le début un peu long, et finalement peu accrocheur. Néanmoins, la suite m'a plus intéressé (malgré des petites longueurs ...) !

J'ai beaucoup aimé certains personnages, et notamment celui de Marko car il est assez attachant. C'est un garçon qui n'a vraiment pas de chance et qui s'est retrouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Il essaie de s'en sortir en attendant que les choses se tassent, mais rien ne se passe comme prévu ... L'intrigue gagne donc un peu en profondeur grâce à cela, d'autant plus que le suspense monte crescendo suite à différents événements. De plus, j'ai vraiment aimé ce contexte de huis clos qui ajoute un peu de tension à l'ensemble. 

Je dois aussi noter que j'ai apprécié les deux histoires entremêlées car elles créaient une certaine tension, un certain suspense. On se demandait sans cesse si le "poursuivant" allait finalement attraper le "poursuivi" !

Toutefois, la fin m'a un peu déçue, même si elle m'a surprise. Je trouve que ça manquait un peu de cohérence (même s'il existait une certaine logique). J'estime qu'il manquait des indices, des signes avant coureurs ...

Par ailleurs, je trouve que certains personnages auraient mérités à être davantage développés pour approfondir encore le suspense et vraiment nous faire hésiter sur le coupable.

En somme, cette lecture était intéressante mais le livre manquait d'approfondissement concernant un certains d'aspects selon moi.


Je remercie Babelio, le prix SNCF du polar et les édition Points pour ce partenariat par le biais d'une opération Masse critique !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire