lundi 14 septembre 2015

Chronique #31 : Les Quinze Premières Vies d'Harry August, Claire North


 LES QUINZE PREMIÈRES VIES D'HARRY AUGUST
(Titre original :The first fifteen lives of Harry August)
Note : 2,5/5

Auteure : Katherine Webb, sous le pseudo de Claire North
Porte vers l’auteure : Passez par ici !

Editeur : Milady.
Porte vers l’éditeur : Revenez sur vos pas !

Photographe : Le site Shutterstock.
Porte vers le photographe: Et frappez à la porte !

Genre : Science-fiction.

Nombre de pages : 570.

Date de parution originale : 21 octobre 2014.

Date de parution en France : 28 août 2015.


D’autres tomes ?

Non, ce roman n'a pas de suite, c'est un one-shot !

Couverture :

Je trouve que c'est une jolie couverture que nous avons là. De plus, elle est l'illustration parfaite de l'esprit du livre qui repose sur la question du temps !

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Quatrième de couverture :

J'ai été assez intriguée par cette quatrième de couverture. Je me suis demandée pourquoi est-ce que le héros revivait sa vie en boucle, mais surtout, pourquoi est-ce qu'une fillette venait lui délivrer un message aussi noir. Qui était-elle ? Et, qu'allait bien pouvoir faire Harry August pour empêcher la fin du monde ?

Mon avis sur l'histoire :

En toute honnêteté, j'ai été un peu déçue par ce livre (ou, en tout cas, par la façon dont s’enchaînent les chapitres). En effet, malgré un sujet intéressant et un bon scénario, je dois bien avouer que j'ai eu du mal à me plonger dans l’histoire. Le problème, selon moi, se situe au niveau du rythme. Tout au long du récit, l'auteure essaie de parler des différentes vies du héros en incorporant certains chapitres « flash-backs ». Et, malheureusement, bien que ce soit une très bonne idée,  c'est ce qui m’a posé problème. En effet, à plusieurs reprises, alors que tout s’accélère et que nous sommes sur le point de faire une découverte importante ou d’assister à une révélation cruciale, un retour en arrière s’impose à nous et brise brutalement le rythme du récit ! Et là, tout s’essouffle … Bien entendu, ce n’est pas le contenu qui me gêne, mais la façon dont sont articulés les différents éléments du récit. On se demande pourquoi est-ce l’action est coupée à ce moment précis car, il faut bien se l’avouer, ça ne donne pas un effet de suspense. Au contraire, notre intérêt retombe aussi vite qu’il était monté car les passages intercalés entre les moments « d’action » sont un peu mous. Je ne dis pas qu’ils n’ont pas d’utilité, mais j’aurais préféré qu’ils soient intercalés autrement. Mais, comme d’habitude, ce n’est que mon avis. J’ai pu voir d’autres critiques beaucoup plus enthousiastes que la mienne, sachez-le !

Autre point qui m’a posé problème : le langage scientifique utilisé par les personnages. On voit que l’auteure est bien renseignée sur le sujet, elle sait tout à fait ce qu’elle raconte quand elle parle de miroir quantique et autres phénomènes, mais ce n’était malheureusement pas mon cas. Ça m’a quelque peu chagriné, mais ça n’empêche tout de même pas la compréhension générale de l’histoire.

Dernière chose négative : il arrive régulièrement que le héros utilise le tutoiement pour nous raconter son histoire. Le problème, c’est que l’on ne comprend pas tout de suite pourquoi et c’est assez déstabilisant. Je pense que l’auteure a voulu garder le mystère jusqu’au bout, mais encore une fois je n’adhère pas au procédé utilisé pour le faire car le rendu est flou.

Cependant, rien n’est tout noir ni tout blanc. Si j’ai été quelque peu déçue par ce livre, cela ne signifie pas que je l’ai détesté pour autant. En effet, j’ai aussi apprécié un certain nombre d’éléments (fort heureusement d’ailleurs, sinon la lecture des 570 pages m’aurait paru extrêmement longue …).  En fait, je pense que l’on peut dire que la deuxième partie du roman est plus intéressante que la première au sens où on est vraiment plongé dans l’action et que l’on comprend enfin les enjeux de l’histoire.

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé l’intrigue ! La quatrième de couverture avait piqué ma curiosité et je n’ai pas été déçue sur ce point car la seconde moitié du roman a répondu à mes attentes (la première partie relève plus de tâtonnement). Le sujet est complexe, notamment du fait des enjeux qui sont à la fois scientifiques et idéologiques, mais elle est bien tournée et son dénouement est vraiment bon. La fin  a été très travaillée, ce qui nous permet d’être satisfaits lorsque l’on ferme le livre pour la dernière fois.

Ensuite, j’ai apprécié le fait que notre héros fasse de nombreux voyages lors de ses différentes vies, que leur but soit spirituel ou stratégique. Grâce aux différentes péripéties qu’il est amené à vivre, nous voyageons tout autour du monde et apprenons tout un tas de choses, tant au niveau historique que géographique, ou même culturel. Le petit plus, c’est que l’auteure se sert de faits historiques pour faire avancer le récit et lui donner du sens !

Enfin, ce qui m’a le plus plu, et qui représente d’ailleurs l’intérêt majeur de ce roman, c’est la relation qui lie notre héros à son « grand rival », si je puis dire. Ce lien est très complexe et assez paradoxal. On le voit se construire au fil des pages, et on s’interroge constamment dessus. Je pourrais même dire que si l’action n’était pas sans cesse coupée par des souvenirs d’autres vies du héros, le roman aurait pu tirer davantage vers le thriller, ce qui aurait été vraiment génial car tout s’y prêtait ! D’ailleurs, ce que j’ai préféré dans ce roman, c’est l’ambiance un peu stressante qui règne pendant la seconde partie du récit. Différents éléments disséminés ici et là prennent tout leur sens et on comprend enfin l’ampleur de la menace qui plane sur notre monde ! Quelle décision prendra Harry ? Réussira-t-il à nous sauver ? En aura-t-il seulement envie ?  Beaucoup de questions vont germer dans votre esprit, et c’est en lisant ce livre de bout en bout que vous aurez vos réponses !

En conclusion, j’ai principalement apprécié la seconde partie du roman car le début est un peu flou et trop long à se mettre en place pour moi. Par ailleurs, j’ai trouvé la construction globale du récit assez floue, ce qui est gênant au niveau de la compréhension. Mais, l’intrigue est intéressante et je n’ai rien à redire sur le dénouement. Alors, à vous de vous forger votre propre avis !


Je remercie Babelio pour l'opération "Masse Critique" à laquelle j'ai été conviée, ainsi que les éditions Milady pour leur partenariat qui m'a permis de lire ce livre et de découvrir une auteure dont je n'avais pas encore entendu parler !


4 commentaires :

  1. Ouch, d'abord je me suis dit "2,5/5" elle est dure !
    Mais après avoir lu ta review je comprends, le vocabulaire non expliqué et les flash-back, ça freine plutôt qu'autre chose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 2,5 c'est pour dire que d'un côté j'ai aimé MAIS que de l'autre il y a des aspects que je n'ai pas apprécié. C'est mitigé du coup.
      Oui, c'est assez embêtant ces trucs-là. ça gâche un peu l'histoire et c'est dommage car l'intrigue était super intéressante !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ah ^^ J'ai vraiment aimé la deuxième partie pour ma part, mais la première était un peu trop "fouillis" pour moi ^^

      Supprimer