lundi 15 juin 2015

Chronique #19 : Le Royaume de Tobin T.3, Lynn Flewelling


 LE ROYAUME DE TOBIN
T3 L'éveil du sang
(Titre original : Hidden Warrior)
Note : 4/5


Auteure : Lynn Flewelling.
Porte vers l’auteure : quittez le domaine ...

Editeur : France Loisirs
Porte vers l’éditeur : ... chevauchez vers le royaume ...

Illustratrice : Sandrine Gestin.
Porte vers l'illustratrice :  ... entrez au palais !

Genre : Fantasy.

Nombre de pages : 434.

Date de parution originale : 1er avril 2003.

Date de parution en France : 3 juillet 2007.


D’autres tomes ?

Vous devez le savoir maintenant, la série originale compte trois tomes, tandis que le nombre a été doublé pour la version français. Cependant, notez que les éditions "J'ai lu" ont publié trois intégrales !

Couverture :

J'aime beaucoup cette couverture, je la trouve très représentative de l'ambiance générale du livre car le visage du personnage qui se trouve face à la glace n'est pas totalement défini. Il peut sembler à la fois masculin et féminin, ce qui illustre parfaitement la dualité de Tobin ! Cependant, j'imaginais Tobin avec les cheveux noirs. Suis-je la seule à avoir cette vision ? Mais, peu importe, c'est une très bonne couverture

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Quatrième de couverture :

Encore une déception avec cette quatrième de couverture qui en fait espérer plus que ce que l'on nous livre finalement. Peut-être le problème vient-il de moi, ou bien peut-être que non. Toujours et-il que j'ai pris le parti de ne plus m'en occuper avant de lire le livre et de découvrir les quatrièmes de couverture après ma lecture.

Mon avis sur l'histoire :

Comme les tomes précédents, j’ai beaucoup apprécié celui-ci. Nous sommes de nouveau plongés dans cet univers cher à l’auteure et nous suivons toujours notre cher(e) Tobin dans ses péripéties au sein des Compagnons. Et, même si nous arrivons au troisième tome, l’histoire ne s’essouffle pas, bien au contraire !  En effet, ce livre est riche en rebondissements !

Il n’y aurait, pour moi, que deux petits bémols à signaler. D’une part, la quatrième de couverture en annonce plus que ce qui se passe réellement dans ce livre et c’est bien dommage. Je pense qu’elle empiète sur la suite du récit et qu’elle n’est pas vraiment adaptée à ce tome là en particulier. D’ailleurs, c’était déjà le cas avec celle du tome 2 car, contrairement à ce qu’elle annonçait, c’est bien dans ce troisième volet que Tobin rencontre le roi, son oncle. D’autre part, j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de fautes d’orthographe. Il est possible que je ne l’aie tout simplement pas remarqué avant ça, mais ça serait curieux. Par exemple, on peut trouver le prénom d’un personnage écrit de deux façons différentes à seulement une ou deux lignes d’intervalle …

Maintenant que les points noirs ont été mis en avant, nous pouvons aborder les aspects positifs de ce troisième tome !

Pour commencer, j’aime beaucoup l’idée de débuter avec les pensées des personnages devenus adultes (ou simplement plus vieux). Dans le premier tome, c’était un Arkoniel d’âge avancé qui revenait sur ce qui c’était passé la nuit de la naissance de Tobin. Et, ici, c’est Tobin lui-même qui donne son ressenti sur ce qui s’est passé chez Lhel lorsque cette dernière lui a permis de voir son véritable visage. Tout ceci donne un peu plus de profondeur à l’histoire puisque les personnages nous font part de leurs sentiments avec un certain recul sur la situation.

Puis, le fait que Tobin décide d’entrainer des jeunes filles à l’escrime en cachette est certainement le point qui m’avait le plus intéressé après avoir lu la quatrième de couverture. Pour ne rien vous cacher, il m’a été impossible de ne pas penser à Harry Potter et aux entrainements secrets de « l’armée de Dumbledore » dans la salle sur demande. J’ai donc forcément fait un parallèle entre les deux, et j’ai été quelque peu déçue car l’initiative de Tobin (et de l’une de ses amies) n’a pas pris l’ampleur que j’attendais. Peut-être que mon ambition, si je puis dire, était trop grande ! Toujours est-il que l’idée était très bonne et qu’elle a permis de montrer à quel point la menace d’une révolte contre le roi grondait …

Ensuite, le point fort de ce livre est de nous montrer comment est-ce que Tobin prend le mensonge que représente son existence. Souvenez-vous, dans le tome précédent, il avait appris par Lhel et Arkoniel que son corps de garçon n’était qu’un leurre lui ayant permis d’avoir la vie sauve, et qu’il devrait reprendre son enveloppe féminine afin de devenir reine, rien que cela ! On peut dire qu’il y a de quoi être chamboulé ! Et, personnellement, j’ai trouvé sa réaction très appropriée. Cependant, je ne vous en dirais pas plus car je risquerai de vous spoiler …

Enfin, ce troisième tome se termine mieux que le premier, bien qu’il soit lui aussi la première moitié d’un seul livre (à l’origine). Je trouve que nous avons vraiment droit à une fin cette fois-ci, et non pas à une simple coupure au milieu du livre. Le passage de la scission a donc été mieux choisi, ce qui est plus agréable pour nous !

En conclusion, la saga de Lynn Flewelling est toujours aussi agréable à lire, et c’est pourquoi je continue de vous conseiller de vous lancer ! N’hésitez pas, vous ne le regretterez pas !


2 commentaires :

  1. Pfff c'est honteux les fautes dans les livres... désolé, je n'ai pas lu en entier car ça sentait le spoile ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ouais, ça gâche un peu ton plaisir :/ Tu as bien raison, ça serait dommage de savoir ce qui se passe par avance ^^

      Supprimer