lundi 13 mars 2017

Chronique #98 : Mille Femmes Blanches, Jim Fergus

MILLE FEMMES BLANCHES
Les carnets de May Dodd
(Titre original : One Thousand White Women:
The Journals of May Dodd)
Note : 5/5

Auteur : Jim Fergus.
Porte vers l’auteur : suivez le sentier.

Editeur : Editions France Loisirs.
Porte vers l’éditeur : entrez dans le village.

Illustrateur : peinture Antoine Tzapoff.
Porte vers l'illustrateur : approchez du tipi.

Genre : roman historique.

Nombre de pages : 410.

Date de parution originale : 15 mars 1998.

Date de parution en France : avril 2000.

D’autres tomes ?

Oui ! Selon l'auteur, il s'agit d'une trilogie. Actuellement, deux tomes sont sortis !


Couverture :

Il existe plusieurs éditions de cet ouvrage, mais j'apprécie particulièrement cette couverture. La peinture est splendide et tout à fait dans l'esprit de l'ouvrage.

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Quatrième de couverture :

Clairement, cette quatrième de couverture m'a totalement intrigué. Je me suis demandée d'où venait cette histoire d'échange de femmes, et j'ai finalement découvert que la proposition avait réellement été faite ! Mais, non acceptée bien sûr. Toutefois, j'avais vraiment envie de découvrir ce que cette fiction nous proposait.


Mon avis sur l'histoire :

J'ai A-DO-RE ce livre ! L'auteur part d'un fait réel et transforme la réalité afin de nous plonger dans la vie des Cheyennes, ce qui était vraiment captivant.

J'ai beaucoup aimé découvrir la vie des Cheyennes en même temps que le petit groupe de femmes blanches, dont May Dodd fait partie. Par ses yeux et grâce à ses carnets, nous apprenons beaucoup choses, telles que les coutumes de différentes tribus, des mots en indien ou encore les usages de l'époque. Mais, elle n'oublie pas pour autant de nous parler des forts américains, de l'attitude des soldats étasuniens, des chercheurs d'or ... L'auteur a fait un travail de recherche remarquable !

Par ailleurs, l'histoire reste crédible malgré le caractère choquant du pacte passe entre Little Wolf, le chef de tribu, et le président américain Grant. Et, les réactions des différents protagonistes face à la situation sont également très cohérentes.

Pour ce qui est des personnages, je dois dire qu'ils sont à la hauteur du reste, que ce soit les Indiens, les "femmes blanches", ou les autres protagonistes. J'ai particulièrement aimé May et Phemie.

Enfin, ce roman défend de nombreuses valeurs (la tolérance et la mise en valeur de la femme, entre autres).

En somme, ce premier tome est un véritable coup de coeur pour moi !
  

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire