lundi 27 juin 2016

Chronique #68 : Le Chant du Troll, Pierre Bottero & Gilles Francescano

LE CHANT DU TROLL
Note : 5/5

Auteur : Pierre Bottero.
Porte vers l’auteur : faites un grand pas.

Editeur : Rageot.
Porte vers l’éditeur : réalisez un pas sur le côté.

Illustrateur : Gilles Francescano.
Porte vers l'illustrateur : et basculez.

Genre : roman graphique.

Nombre de pages : 187.

Date de parution originale : octobre 2010.

Date de parution en France : octobre 2010.

D’autres tomes ?

Eh non ! Il s'agit d'un one-shot !

Couverture :

J'aime beaucoup  cette couverture car elle reflète assez bien l'ensemble de ce roman graphique. Déjà, elle illustre parfaitement l'esprit du récit. Mais, en plus, on conserve ce blanc épuré et toutes ces couleurs tout au long du livre. De plus, les personnages représentés sont primordiaux !

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Quatrième de couverture :

Elle est tout simplement parfaite. Encore une citation du roman, comme c'est souvent le cas chez Rageot avec les livres de Pierre Bottero. Et, personnellement, je trouve que ça suffit amplement. Je dirais même que c'est parfois mieux que d'écrire un texte qui en dévoile trop ...

Mon avis sur l'histoire :

J'ai beaucoup aimé ce livre ! Pas de chance pour moi, on m'avait spoilé, mais, ça ne m'a pas empêché d'apprécier ! 

Tout d'abord, comme j'ai déjà pu le dire dans d'autres chroniques, je trouve la plume de Pierre Bottero assez poétique, et, selon moi, c'est particulièrement marqué dans ce livre. En effet, le texte est composé d'une narration "normale", si on peut dire, et de paragraphes plus poétiques. De plus, ceux-ci sont mis en couleurs, ce qui leur donne encore plus d'impact !

Ensuite, l'histoire en elle-même est très belle et très bien tournée. On devine certaines choses, on voudrait se tromper, puis, on se rend compte que ça devait se passer ainsi, mais que les choses ne sont pas si terribles. De ce fait, je pense que ce roman graphique pourra aider certaines personnes à appréhender les choses autrement. 

Puis, j'ai vraiment adoré les illustrations, et notamment le fait de trouver des triple pages ! Eh oui, c'est le petit bonus : certaines pages se déplient pour nous offrir de plus grandes scènes ! Par ailleurs, je trouve très intéressante l'idée du fil conducteur qui commence par le fil de l'ordinateur se transformant en fissure permettant de faire émerger tout un univers. On voit ainsi l'évolution de l'histoire et de la prise de conscience des personnages.

Enfin, j'apprécie toujours autant ces liens qui sont faits entre les différentes œuvres de Pierre Bottero et qui semblent tous converger vers Gwendalavir !

En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce roman graphique, que ce soit pour son histoire ou pour les illustrations. Et, je vous en recommande donc chaudement la lecture !


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire