lundi 14 décembre 2015

Chronique #44 : Le Monde de Charlie, Stephen Chbosky


 LE MONDE DE CHARLIE
(Titre original : The Perks of Being a Wallflower)
Note : 2/5

Auteur : Stephen Chbosky.
Porte vers l’auteur : Toquez.

Editeur : Le Livre de Poche.
Porte vers l’éditeur : Tournez la poignée.

Photographe : Andrew Dunn.
Porte vers le photographe Et entrez.

Genre : Roman épistolaire

Nombre de pages : 252.

Date de parution originale : 1er février 1999.

Date de parution en France : 2008.

D’autres tomes ?

Pas cette fois car il s'agit d'un one shot !

Couverture :

Il s'agit de l'affiche du film (adapté par Stephen Chbosky lui-même) et, pour une fois, cela ne me dérange pas. Peut-être est-ce parce que je n'ai pas réussi à trouver la couverture qui la précédait ... En tout cas, je trouve que le rendu est pas mal, même si on ne devine pas tout de suite quels seront les enjeux de ce roman.

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Quatrième de couverture :

Je trouve que cette quatrième de couverture est plutôt attirante. Elle est bien tournée et nous donne envie d'en savoir plus sur Charlie, sur sa vie, sur le pourquoi de son étrangeté aux yeux des autres, ... Cependant, vos attentes pourraient être déçues car, en fin de compte, on en apprend bien peu sur la cause de ce qui le rend "étrange". A-t-il été choqué à une période cruciale de sa vie ? Est-ce dû à une pathologie ? Ou encore, une combinaison des deux ? La question reste malheureusement sans réponse selon moi.


Mon avis sur l'histoire :

Malheureusement, et alors que l'idée de base semblait bonne, je n'ai pas vraiment aimé ce livre. Je ne dirais pas que c'est à cause de l'intrigue car je savais que je devais m'attendre à quelque chose de plus ou moins banal. Mais, j'ai eu énormément de mal avec Charlie et sa façon de s'exprimer.

Le gros problème, c'est que Charlie est présenté comme un adolescent de 15 ans et qu'il écrit comme un jeune collégien ... De plus, ses lettres ressemblent plus à des pages de journal intime qu'à autre chose : ce n'est pas structuré, il écrit comme il parle et comme ça lui vient à l'esprit (donc pas forcément de façon logique). La lecture de ce livre a donc été assez difficile pour moi. Et puis, plus que d'écrire comme un collégien, il en a aussi le comportement, ce que j'ai trouvé très agaçant. Il a l'air de ne jamais rien comprendre, on dirait vraiment un enfant. Alors, je me suis dit qu'il était peut-être atteint d'un syndrome quelconque justifiant ce genre de réactions. Mais, le livre n'en fait pas mention, je suis donc dubitative concernant ce personnage ...

Cependant, comme je le disais plus haut, l'intrigue, elle, ne m'a pas posé de problème. On sait dès le départ qu'il s'agit d'une banale histoire d'adolescents, donc pas de surprise lorsque nous sommes plongés dans le quotidien de Charlie. Cette histoire tourne autour de l'amitié et de son impact sur la vie de tout un chacun. En effet, Charlie n'a pas d'amis au début de l'histoire, ce qui en fait quelqu'un de très renfermé et assez triste. Mais, par la suite, il fait la connaissance de deux élèves de son lycée qui se lient d'amitié avec lui. Et, à partir de là, il a vraiment l'impression d'avoir trouvé sa place. Nous assistons donc à ses sorties entre amis, le changement de son quotidien à l'école, l'amélioration de son humeur, ... Et, je dois dire que l'histoire en elle-même était pas mal. Le rythme est peut-être un peu mou, mais ce n'est pas problématique (je le répète, s'il y a un problème, cela concerne l'écriture, pas l'histoire).

Par ailleurs, les personnages sont assez intéressants. Mais, ils ont aussi un côté non réaliste et cela est notamment dû au fait qu'ils n'ont pas l'air de trouver Charlie "étrange". Je ne dis pas qu'il faut le blâmer ni quoi que ce soit, mais ils réagissent comme s'ils étaient en présence d'un enfant et que c'était normal. De ce fait, j'ai trouvé encore plus dommage de ne pas savoir si Charlie avait un problème qui aurait justifié un tel comportement à son égard.

Enfin, j'ai bien aimé la fin de l'histoire car elle donne une certaine cohérence à l'ensemble et nous permet de résoudre une partie du mystère qu'est Charlie.

En conclusion, je ne vous conseille pas ce livre car l'écriture est trop indigeste selon moi, et le personnage de Charlie est quelque peu énervant du fait de sa naïveté excessive. En revanche, le film est assez agréable à regarder. Donc, s'il y a un choix à faire, opter pour le film !


4 commentaires :

  1. C'est souvent le problème dans les livres avec comme point de vu un personnage "jeune", c'est souvent très mal dosé et très cliché... Tu as raison, c'est dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très mal dosé pour le coup ...

      Supprimer
  2. Personnellement, je ne suis pas du tout d'accord avec toi. Je trouve que justement, le style est fait exprès afin de montrer à quel point Charlie est différent des autres, qu'il a vécu des événements qui l'ont profondément traumatisés et cela se remarque à sa manière de s'exprimer. J'ai trouvé le style génial pour le coup. Tout ce que Charlie ne dit pas se retrouve dans sa manière de raconter les choses.
    Quant à l'intrigue, je trouve que ce n'est pas une banale histoire mais plutôt une véritable leçon de vie sur toutes les expériences que l'on vit à l'adolescence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que le style permet de montrer combien il est différent des autres, mais je trouve qu'on ne comprend pas suffisamment pourquoi il est comme ça, ce qui, pour ma part, a compliqué la lecture.
      Je disais que l'histoire était banale dans le sens où c'est un peu du "déjà-vu". A mon sens, il n'y a pas une grande originalité, mais ça n'empêche pas d'obtenir des bonnes histoires. Et, je suis d'accord avec toi pour dire que c'est une leçon de vie concernant la période de l'adolescence.

      Peut-être aurais-je une perception différente si je l'avais lu plus tôt, je ne fais certainement plus partie du public cible ^^

      Supprimer