lundi 16 mars 2015

Chronique #6 : Nos Faces Cachées, Amy Harmon


 NOS FACES CACHÉES
(Titre original : Making Faces)
Note : 5/5


Auteure : Amy Harmon.
Porte vers l’auteure : courez par ici !

Editeur : Collection R.
Je me dois de rajouter que ce roman a été publié en France grâce à un groupe de blogueuses et qu'elles ont fait un travail formidable ! Si vous voulez en savoir plus sur leur histoire, voici un lien conduisant à l'un des articles de leur page Facebook consacrée au livre : ici pour l'histoire de leur détermination sans faille !
Porte vers l’éditeur : suivez le sentier !

Illustrateur : Soloviova Liudmyla.
Porte vers l'illustrateur :  son univers !

Genre : Young adult. 

Nombre de pages : 434.

Date de parution originale : 12 octobre 2013.

Date de parution en France : 22 janvier 2015.


D’autres tomes ?

Non, ce livre ne fait pas partie d'une saga. Il faut dire qu'il se suffit à lui-même !

Couverture :

J'aime beaucoup cette couverture, même si pour certains elle porte à confusion. Personnellement, je ne vois pas le mal. D'accord, on voit un homme torse nu, et alors ? Ce n'est pas le plus frappant. Il faudrait plutôt s'attarder sur son attitude. On voit clairement qu'il est torturé intérieurement, qu'il a l'air de souffrir. Et, c'est sur ça que l'on devrait se pencher afin d'essayer de deviner quelle est la source de son mal. D'ailleurs, vous le découvrirez au fil de votre lecture et la couverture prendra alors tout son sens, ce qui vous permettra de la redécouvrir et de l'aborder sous un angle différent. Tout cela pour dire que, selon moi, cette couverture est tout à fait adaptée au roman.

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Quatrième de couverture :

Alors, pour commencer, je dois bien avouer que si je n'avais lu que le début de la quatrième de couverture (ce qui serait absurde), je n'aurais certainement pas acheté ce livre. Et cela, pour la simple et bonne raison qu'elle nous laisse penser que l'on aura simplement droit à une histoire d'amour un peu clichée en lisant ce roman. Mais, la suite est plus intéressante et même attirante. On se rend compte que l'auteure va plus loin que la romance, et qu'elle aborde des sujets forts  et difficiles à la fois. Et, si cela ne vous suffit pas, la citation du blog "Le Boudoir Écarlate" achèvera de vous convaincre.


Mon avis sur l'histoire :

Je lis rarement des romans réalistes, préférant m'échapper vers l'imaginaire du fantastique,  mais j'ai beaucoup aimé celui-ci car l'auteure nous raconte une très jolie histoire. Une grande qualité de l'écrivain est qu'elle sait très bien de quoi elle parle. En effet, on peut dire que rien n'est laissé au hasard et que tout est maîtrisé. Et, je trouve cela très important pour un auteur ! Il n'y a rien de pire que quelq'un qui veut écrire une histoire, mais qui ne sait pas lui-même ce qu'il raconte. Il est bien mieux qu'il connaisse à fond son sujet afin d'éviter les coquilles et de se faire remarquer par ses lacunes. Or, on voit tout de suite que ce n'est pas le cas de l'auteure qui n'évoque que des choses dont elle a connaissance. Vous pouvez donc être rassurés sur ce point, il n'y a pas de "ratage" !

Avant de parler de tous les points positifs du roman, il faut souligner un aspect quelque peu dérangeant. Si l'histoire garde un tempo assez lent tout au long du livre, l’événement qui va tout chambouler est appréhendé de manière beaucoup trop succincte pour moi. En effet, alors que l'histoire prend son temps pour se mettre en place, nous habituant à recevoir une certaine quantité de détails concernant la vie des personnages, l'instant qui va marquer un tournant décisif est abordé beaucoup trop rapidement. De ce fait, ça ne nous laisse pas le temps de nous attacher à certains protagonistes apparaissant en début de roman, et c'est bien dommage ! Néanmoins, des flash-backs distillés ici et là nous permettront d'en savoir un peu plus et de combler en partie ce manque.  Par ailleurs, le fait de ne pas insister sur les personnages en question est certainement voulu par l'auteure afin de focaliser notre attention sur Fern, Bailey et Ambrose.

Et donc, pour en revenir au tempo, vous aurez compris que ce roman ne se démarque pas par sa profusion de scènes d'actions. En effet, nous devons nous caler sur un rythme assez lent qui laisse le temps aux personnages de vivre leur vie "tranquillement" si je puis dire. Mais attention, cela ne veut pas dire que vous allez mourir d'ennui ! Même si, en fin de compte, on suit le quotidien de trois jeunes personnes, ce quotidien n'est pas des plus banals et vous risquez d'être séduits par ce trio étrangement assorti !

Et, en parlant du trio vedette, il est temps de dire que l'histoire, même si elle repose sur des faits, est totalement centrée sur les personnages. Alors, forcément, on nous décrit l'environnement dans lequel ils évoluent, les individus qui les entourent, ... mais cette histoire n'est pas le récit d'une aventure, de la recherche d'un trésor ou autre, c'est plutôt l'exposé d'une quête de soi. Les personnages n'ont pas un objectif précis à remplir ici, ils se contentent seulement de vivre. Et, pour certains, c'est une tâche bien plus difficile que de partir à l'aventure. Dans ce roman, tout tourne autour des états d'âme des protagonistes, de leurs forces et leurs faiblesses, de leur évolution au fil du temps et au gré des rencontres et des conversations. Nous sommes les témoins de leurs prises de conscience, de leur découragement, de leur entrain, de leur joie de vivre, ou encore, de leur regret d'exister. Ils seront tous amenés, à un moment ou à un autre, à se pencher sur la problématique majeure imprégnant le roman : qu'est-ce que la beauté ? Et, c'est en cela que le roman peut être qualifié de "La Belle et la Bête" des temps modernes. La beauté n'est-elle que physique ? Ne doit-on pas s'intéresser davantage à la beauté intérieure ? C'est à ces questions que seront confrontés nos héros, qu'ils soient des personnages principaux ou secondaires. Et, nous pouvons remarquer qu'ils n’appréhendent pas les choses de la même manière, ce qui est assez intéressant. Et, cela est dû à leurs caractères différents et à leurs situations propres.

Du fait de ces situations qui leur sont personnelles, il semble difficile pour les lecteurs de s'identifier à eux, exception faite du personnage de Fern qui se décrit elle-même comme quelqu'un de banal. En effet, ces situations spécifiques relèguent le lecteur au rang de simple observateur, ne lui permettant pas de se retrouver lui-même dans l'histoire. Et pourtant, l'époque du roman s'y prêtait puisque c'est de la période qui nous est contemporaine dont il s'agit. Cependant, ces héros du quotidien deviennent très vite attachants et le lecteur, s'il ne s'identifie pas à eux, peut en revanche devenir leur complice, ce qui est tout aussi gratifiant. En effet, même si nous sommes quelque peu privés du plaisir de nous imaginer à leur place, nous avons tout de même la joie de pouvoir les suivre partout et de partager beaucoup de choses avec eux, tels que leurs souvenirs ou leurs sentiments. Et, ce stratagème est très efficace en ce qui concerne notre histoire puisque l'auteur arrive là où elle le souhaite, notamment au niveau du ressenti des émotions. Et des émotions, il y en a !

Qui dit émotions, dit souvent amour. Et, c'est bien le cas ici. Comme annoncé sur la quatrième de couverture, le livre est tout de même basé sur une histoire d'amour. Une seule ? Et bien, tout dépend de la façon dont on appréhende l'amour ... Effectivement, ce sentiment n'est pas l'exclusivité des couples, il existe tout un tas de formes différentes d'amour. Mais, pour en revenir à nos moutons, ce livre est le porteur de la naissance d'une belle histoire d'amour résonnant comme un message d'espoir et de tolérance. Une belle leçon de vie nous est donnée par les personnages, et donc par l'auteure !

Pour en finir avec les personnages, il faut préciser que, bien évidemment, l'histoire d'amour est attendue de ce roman, ce qui n'est pas le cas de certains autres aspects de ce livre. Un élément frappant est que l'histoire ne tourne pas uniquement autour de deux personnages principaux, mais de trois (et ce n'est pas une histoire de triangle amoureux !). Certains pourraient être réticents à cette idée, mais en réalité ce n'est absolument pas gênant. Chacun a sa place dans le récit. D'autant que les passages d'un point de vue à l'autre sont très fluides, nous permettant ainsi de pouvoir pleinement apprécier chaque personnage et de nous y attacher. Alors au final, doit-on placer l'histoire d'amour au centre de nos préoccupations ? Je dirais plutôt que ce livre relate l'histoire de trois personnages étant des héros à leur façon. Et d'ailleurs, je ne l'ai pas tout de suite compris car, selon moi, la quatrième de couverture ne parlait que d'un personnage lorsqu'elle évoquait l' "héroïsme du quotidien". J'ai donc été surprise de découvrir certains protagonistes lorsque j'ai commencé à lire. Et je me rend compte que rien n'aurait été pareil sans eux car cette lecture n'aurait pas été aussi bouleversante !

Pour conclure, je termine par le dernier aspect évoqué ci-dessus. Si je n'étais pas vraiment réticente en débutant ma lecture, j'éprouvais tout de même quelques réserves. J'avais vu tellement d'avis qui encensaient le livre que j'avais tout de même un peu peur d'être déçue. Même en essayant de ne pas tenir compte de tout cela, on y pense forcément, ne serait-ce qu'inconsciemment. Et, au début, je me demandais si j'étais insensible ou si c'était les internautes qui étaient trop expansifs ... Il y avait bel et bien des passages tristes ou faisant naître une émotion, mais rien de transcendant. Et puis, j'ai fini par ne plus y penser pour faire un bout de chemin avec ces personnages que j'apprenais à apprécier au fur et à mesure. Et finalement, j'ai reçu une claque en plein visage et j'ai compris de quoi parlait tous ces gens. J'étais arrivé au passage suscitant de vives émotions. Et, c'est là que je me suis rendue compte que l'auteure avait réellement fait un bon travail en nous amenant en douceur à ce moment. Elle a su transmettre tout un tas d'émotions, allant de l'amusement à la tristesse, avec beaucoup de justesse. J'ai trouvé certains personnages très amusants, et j'ai souffert avec d'autres, parfois les deux à la fois. Je pense que l'on ne peut pas rester insensible face à ce livre qui est l'illustration parfaite de ce que l'on devrait entendre par la "beauté".

9 commentaires :

  1. Tout ce travail dans ton écriture ! Je te dis bravo car tes articles sont toujours longs et détaillés, moi qui n'avait jamais entendu parler de ce livre j'en ai un très bon résumé qui me donne bien envie de le lire ! Malheureusement en ce moment je n'ai pas beaucoup de temps et ça me manque... ça fait du bien aussi un livre en un seul tome, ça évite de rallonger une histoire inutilement en général (et je vise ici la saga de la Cité des Ténèbres qui n'a pas l'air de bien savoir quand s'arrêter). En tout cas j'aime beaucoup lire tes articles, ça me donne des idées pour de futures lectures ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je suis bien contente que tu trouves ça intéressant ! Ah, les études ... ça nous laisse peu de temps pour nous détendre.
      C'est aussi une des choses que j'ai apprécié. Pas besoin de lire quinze milles tomes pour une fois (même si j'aime bien les saga). Ah tiens, je ne connais pas du tout la Cité des Ténèbres, il faudrait que j'y jette un oeil à l'occasion.
      Merci de tes commentaires, il me font toujours très plaisir !

      Supprimer
  2. je sais que je le dis à chaque commentaire, mais là, je crois que c'est un coup de cœur. En te lisant, on peut presque toucher du doigts ce qui émane du livre. Je ne peux rien dire de plus, il faut absolument que je le lise. J'espère que tu vas pas me faire pleurer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre vaut vraiment le détour ! Je te le conseille vivement ! C'est vraiment une belle histoire qui nous montre que certaines personnes sont vraiment des êtres exceptionnels. Bon, par contre je ne peux pas te garantir de ne pas pleurer ... x)

      Supprimer
    2. Je finis le léviathan de Hobbes... je pense vers mars 2018 et je le lis :)

      Supprimer
    3. Je finis le léviathan de Hobbes... je pense vers mars 2018 et je le lis :)

      Supprimer
    4. Oh ! Tu es large alors xD (c'est intéressant ?)

      Supprimer
  3. Bonjour ! Je viens de découvrir ton blog et j'ai adoré cette chronique ! J'entends parler de ce livre depuis quelques temps mais il ne me disait pas grand chose... Après avoir lu ta chronique, j'ai changé d'avis et je crois bien que je vais le lire ! ;)

    J'ai vu aussi celle sur le tome 3 de Divergente et sache que j'ai pensé exactement pareil de cette fin de trilogie : Très déçue !

    En tous cas, j'aime beaucoup ton blog, je repasserai de temps en temps.

    Si jamais tu as un peu de temps, je viens tout juste de commencer moi aussi un blog littéraire. (http://maisyslittlewords.blogspot.com) et ça me ferait très plaisir d'avoir ton avis sur ma première chronique.

    A bientôt ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ! Merci du compliment, ça me fait très plaisir ! Je suis contente d'avoir réussi à te convaincre de le lire grâce à ma chronique ^^

      Je constate que ce troisième tome est une déception pour pas mal de monde au final.

      Merci, je t'y accueille avec plaisir !

      Je vais de ce pas visiter ton blog !

      A très vite !

      Supprimer